Jean-Claude Meuriot, Jacques Lacaze, « Pour une politique publique de prévention active des cancers »

Jean-Claude Meuriot, Jacques Lacaze, « Pour une politique publique de prévention active des cancers »
La Nouvelle Renaissance | 2012 | ISBN: N/A | French | EPUB | 108 pages | 101 Mb

Description

Le Docteur André Gernez constata en 1946 qu’une maladie de la gorge (le syndrome de Plummer-Vinson) se transformait inéluctablement en cancer si on la laissait évoluer sans traitement. Par contre, si elle était traitée avec des moyens simples (supplémentation en fer et en vitamines), le cancer n’apparaissait pas. Il se dit : « et si c’était vrai pour tous les cancers ? » Ses recherches l’amenèrent à contester les théories classiques concernant le double cycle cellulaire et à proposer, à la fin des années 60, la théorie des cellules génératrices ou souches. Cette théorie lui permit d’élucider le mécanisme de la carcinogenèse et de la cancérisation..

Jean-Claude Meuriot, Jacques Lacaze, "Pour une politique publique de prévention active des cancers"

0 Commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *